EPI cryptographie

Dans le cadre de la semaine EPI, 4 classes de troisième (1-2-4 et 5) ont été mises en réflexion sur la cryptographie.

Base de départ : le film The imitation game de Morten TYLDUM, qui raconte l’invention par le mathématicien et cryptographe Alan TURING d’une machine permettant de décoder ENIGMA, le système de codage nazi pendant la seconde guerre mondiale.

En mathématiques, lettres, histoire et langues les élèves ont été immergés dans l’histoire et la pratique du codage. Un militaire du service de renseignement de l’Etat Major des armées est intervenu auprès de deux classes. Un civil travaillant dans le domaine du numérique auprès de deux autres.

Voici ce que Nasri, Zinedine et Louisa de 3è5 ont retiré de cette semaine :

« C’est une technique pour coder et décoder des messages.
Il y en a qui utilisent des chiffres
D’autres l’alphabet
D’autres des dessins
D’autres encore cachent leur code dans des textes, des livres…
Il faut souvent un système de clé, une grille ou des calculs pour arriver à décoder.

Pendant la Seconde guerre mondiale, les Allemands ont utilisé la machine ENIGMA pour transmettre des messages codés. Impossibles à déchiffrer sauf si on s’appelle Alan TURING, qu’on est grand mathématicien, cryptographe et qu’on invente une autre machine pour déchiffrer Enigma ! C’est l’ancêtre de l’ordinateur.

Le cryptage en temps de guerre comme en temps de paix sert à l’armée à transmettre un message sans que l’ennemi puisse le comprendre. Il permet d’avoir des renseignement sur la position de l’ennemi, son matériel, l’état des routes dans le secteur, les possibilités de repli.

« Un bon service de renseignements doit tout autant protéger ses secrets que découvrir ceux de l’ennemi »

De nos jours la cryptographie est encore utilisée sous de nouvelles formes pour de nouveaux usages. Les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes et ce risque doit être contré par les services de renseignements militaires ou de la police. Cela peut toucher des ordinateurs d’entreprises (piratage industriel), d’administrations mais aussi d’hôpitaux !

Dans notre vie quotidienne on utilise la cryptographie couramment: le mot de passe sur pronote, le code PIN sur notre téléphone. Pour la sécurité de nos données, il ne faut pas communiquer ou laisser traîner ses identifiants et mots de passe.Il faut aussi les changer régulièrement en utilisant pourquoi pas, une technique de codage pour ce codage ! »

Inscription Section Sportive Scolaire Basket Ball 2021-2022

Le dossier d’inscription à la section sportive scolaire basket-ball pour l’année scolaire 2021-2022 est prêt. Vous pouvez le télécharger : Dossier de candidature SSSBB 2021 2022

Le dossier d’inscription est à rapporter avant le vendredi 2 Avril.

Une réunion d’information est prévue le Lundi 22 Mars à 17h45 au collège Jean Macé.

Pour vous informer, vous avez également la possibilité de visionner la plaquette :  plaquette_section_basket version 2021 2022

Histoire concrète à la Nécropole de la Doua

Les six classes de troisième ont  bénéficié d’une visite guidée à la Nécropole nationale de la Doua dans le cadre de leur programme d’histoire portant en début d’année sur les deux guerres mondiales.

Voici un compte rendu d’élève non seulement très apprécié de ses professeurs mais aussi de Madame Molina, Directrice départementale de l’office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG) du Rhône. La prochaine cérémonie d’hommage aux combattants étrangers morts pour la France devrait être introduite par ce texte lu par l’élève elle-même.

Lundi 28 septembre 2020

« Lundi matin, nous sommes allés à la Nécropole de la Doua, accompagnés de madame Malhaire et de monsieur Meddour. Il pleuvait et l’ambiance était acceptable sur la route. Arrivés à la Nécropole, silence. Plus personne ne parlait, tout le monde était captivé par l’immense cimetière qui se présentait à nous. Des dizaines de croix alignées à la façon des soldats de l’armée. Ici, sous nos yeux, reposaient des soldats, des pilotes et infirmiers ; des personnes mortes pour la France. On nous expliqua qu’il y avait ici plus de 6500 morts enterrés. Ils n’étaient pas tous français, au contraire des cadavres de 44 nationalités différentes se trouvaient sous nos pieds. Des hommes et des femmes  morts lors de différentes guerres, celle de 14-18 ou encore celle de 39-45. Tous ensemble ils demeureront. Réunis, ici par le fait qu’ils sont morts pour la France, malgré leurs différences, leur religion ou encore leur origine. Nous passâmes voir plusieurs tombes puis nous sommes allés vers le mur des fusillés. « Ils sont morts pour que meure la guerre et que vive la France», voilà ce qui était gravé sur un bloc de pierre au devant du mur. Sur le mur on pouvait lire des noms d’hommes fusillés, ici, juste en face, il y a de ça des années. Résistants aux attaquants, abandonnant leur simple métier et leur vie, qu’importe l’âge qu’ils avaient, même âgés de 16 ans et demi, ils ont été tués, assassinés parce qu’ils étaient dévoués à leur patrie et qu’ils voulaient que cette tuerie cesse.

Les textes ne nous aurons jamais assez fait ressentir ce qui c’était passé, ni même les images et les films. Les preuves au contraire, les objets laissés, les mémoires honorées, les nécropoles existantes, eux, nous auront montré et nous auront fait ressentir les évènements tels qu’ils ont eu lieu et tels qu’il faut toujours s’en souvenir jusqu’à nos jours. »

Meïssam S.O. élève de 3è4 au collège Jean Macé. Villeurbanne

 

Nos élèves sont des artistes !

Voici les liens vous permettant d’accéder à leurs travaux :

« Image < > Image » tous niveaux.

https://drive.google.com/drive/folders/1XeHUTIYBm7jGaU9G-Qn5Pynmm2-tlT2b?usp=sharing

« Patadrôle » 6° et 5°

https://padlet.com/sylviesepic/Bookmarks

« Un défi traversé par la lumière » tous niveaux.

https://padlet.com/sylviesepic/6fgj2mso6nm7nzc6

Organisation des 2 dernières semaines de juin

Chers parents,
comme vous le savez, tous les élèves doivent revenir au collège à partir de lundi 22 juin et nous nous réjouissons de pouvoir les accueillir plus largement, bien que tous les enfants des familles qui le souhaitaient aient déjà pu être accueillis depuis la reprise.
La mise à disposition du programme hebdomadaire de cours le lundi matin et les classes virtuelles cesseront.
Le nouveau protocole sanitaire, paru hier après-midi, et la programmation de fin d’année que nous avions établie nous permettent de vous proposer l’organisation suivante pour les 2 dernières semaines :

Les élèves seront accueillis sur l’emploi du temps qui avait été établi sur les matinées (en augmentant la capacité des groupes à une vingtaine d’élèves par groupe pour maintenir la distance latérale de 1 m). Les élèves qui dépasseraient la capacité d’accueil de leur classe pourront être répartis sur les groupes à l’effectif incomplet.

Les deux mercredis matins sont ajoutés: le 24 juin pour les élèves de 4e/3e et le 1/07 pour les élèves de 6e/5e. L’emploi du temps de ces 2 mercredis sera sur Pronote demain.

Restauration scolaire : les travaux de sécurité prévus dans la salle du self ne permettent pas d’y accueillir les élèves.

semaine du 22 juin : seules les familles qui en ont déjà fait la demande se feront remettre un panier repas à emporter au tarif habituel.

semaine du 29 juin : les familles qui souhaitent ce panier repas pour leur enfant doivent s’inscrire auprès de la vie scolaire avant le 23 juin.

 

Les après-midi sont consacrés aux conseils de classe de 6ème (validation des compétences de fin de cycle 3), aux conseils de cycle de 5ème et 4ème (en remplacement des conseils de classe du 3ème trimestre), à la préparation de rentrée et à l’accueil individuel des élèves décrocheurs afin de garantir de les revoir au moins une fois avant la fin de l’année scolaire.

 

Le protocole de nettoyage/désinfection des salles et lieux de passage reste en vigueur ainsi que les gestes barrière.

Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) est réalisé au minimum une fois par jour.
– Un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles et  espaces communs (comme les poignées de portes) est également réalisé au minimum une fois par jour.

– Les élèves devront obligatoirement venir munis du masque « grand public » fourni par l’Education Nationale qu’ils devront porter lorsque la distanciation ne pourra pas être respectée.

– Les enseignants peuvent retirer le leur pour faire cours à condition de respecter la distance de 1 m avec leurs élèves.

– A l’entrée au collège, aux montées et descentes de cours et après passage aux toilettes, les élèves doivent se passer les mains au gel hydroalcoolique (à défaut de pouvoir se les laver).

Nous vous remercions pour votre engagement à nous aider à permettre la continuité pédagogique auprès de vos enfants.

Soyez assurés que l’ensemble des personnels du collège s’est mobilisé pour atténuer les difficultés engendrées par cette situation de crise sanitaire afin qu’aucun de nos élèves ne soit pénalisé.

 

Bien cordialement.

La direction du collège